Frédéric Vidal Ecrit A Jean-Louis Debré, Son Ami Et Président Du Conseil Constitutionnel Pour En Savoir Plus Sur Son Ministère Impossible : Un Secrétariat d’Etat.

Le Président du Conseil Constitutionnel est le fils du premier Premier Ministre de la Ve République : Michel Debré et depuis 1959, l'année de ma naissance, je suis fidèle à nos institutions, la Ve République que je considère trahie par l'irrespect du Gouvernement et de laz présidence à mon égard. Merci Jean-Louis Debré d'en tenir compte dans vos mémoires. Frédéric Vidal

Le Président du Conseil Constitutionnel est le fils du premier Premier Ministre de la Ve République : Michel Debré et depuis 1959, l’année de ma naissance, je suis fidèle à nos institutions, la Ve République que je considère trahie par l’irrespect du Gouvernement et de la présidence à mon égard. Merci Jean-Louis Debré d’en tenir compte dans vos mémoires. Frédéric Vidal

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-louis_debr%C3%A9

Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel,

Je vous écris afin de vous solliciter ainsi que le Conseil Constitutionnel afin de vous demander de bien vouloir examiner ma demande de recours en annulation du décret du 9 avril 2014 relatif à la composition du Gouvernement (Secrétaire d’Etat) après la déclaration d’incompétence du Conseil d’Etat à ma requête du 11 avril.

Si le Conseil d’Etat est incompétent, vous devez ne pas l’être. En effet, votre prérogative à contrôler les lois et le bon respect par les pouvoirs publics de la Constitution de la Ve République et de ses modalités de fonctionnement pour qu’il n’y ait de maîtrise de ballon excessive de la part de l’exécutif, celui-là même qui nomme le Gouvernement et ses Ministres ainsi que ses Secrétaires d’Etat.

Le décret du 9 avril me paraît entaché d’une erreur manifeste d’appréciation concernant la nomination  de personnalités qu’il cite aux postes de Secrétaires d’Etat. Madame Axelle Lemaire qui a eu le poste que je souhaitais obtenir, dit du Numérique, fut précédemment, beaucoup moins que moi en contact avec l’Internet. Binationale comme moi (France – Canada, France – USA), elle fut à Londres l’attachée parlementaire d’un membre de la Chambre des Communes. Moi-même, Docteur en Sciences de l’Information, j’officiais à la Caisse des Dépôts pendant 15 ans à la communication en tant qu’Attaché d’administration centrale.

Une République sectaire à mon égard m’a conduit à m’exiler aux Etats-Unis avant de revenir plus sereinement mais toujours sans femme après l’échec de mon film FRENCH COP. A Nice depuis 2011, créateur d’entreprise (POST SCRIPTUM) , candidat au poste de Premier Ministre auprès de Nicolas Sarkosy, puis de François Hollande (novembre 2011 et mai 2013) afin de faire valoir mes compétences en droit et en science politique (diplôme IEP Paris et DEA droit public interne) et de proposer mes services au sommet de l’Etat, j’ai également candidaté en tant que Société Civile pour devenir Secrétaire d’Etat (Affaires Litigieuses 2012, Internet 2014) sans que les administrations concernées ne daignent jamais me répondre.

Je vous demande en conséquence d’ouvrir une enquête sur ce mutisme de Matignon et de l’Elysée qui n’indique rien de bon concernant  la France et la Ve République. Manuel Valls et François Hollande sont coupables de ne pas m’avoir répondu aux alentours du 1er avril alors que les courriers que je leur avais adressé étaient explicites en ce qui concerne ma motivation pour aider l’Etat et renforcer le Gouvernement. Seuls les Députés seraient-ils en mesure de devenir Ministres ? C’est contraire à l’esprit et à la lettre de la Constitution instituée par Charles de Gaulle et un excès de parlementarisme qui nous ramènerait à la IVe République. Il faut sanctionner cette dérive de ne faire appel qu’à des élus de l’Assemblée Nationale parmi lesquels Axelle Lemaire et la plupart des autres Secrétaires d’Etat nommés comme des apparatchiks du Parti Socialiste alors qu’on laisse à l’écart d’autres compétences moins électorales mais probablement plus pertinentes comme la mienne.

Candidat “Write In”, c’est-à-dire supplémentaire, grâce à l’Internet social, à la primaire du PS pour l’élection présidentielle de 2012, j’ai pu constater les difficultés inhérentes à la vie politique après l’an 2000 avec un excès de partis politiques dans la relation entre l’Etat et le citoyen. Pour l’élection présidentielle elle-même, je vous avais écris pour vous faire part de l’impossibilité de recueillir les 500 signatures nécessaires à force de ne pas pouvoir être attractif pour la presse.

Les Secrétaires d’Etat et les Ministres du Gouvernement actuel sont l’objet d’une couverture de presse permanente qui fait d’eux le centre d’intérêt de l’opinion publique sans que cela soit totalement justifié. Cet excès de médiatisation me paraît également contraire à la Constitution et refléter un excès de popularité des intéressés auprès des journaux et des télévisions d’information continue : le vedettariat gouvernemental est suspect auprès de la notion de service public que j’aurais voulu incarner sans être en mesure de fédérer les journalistes  comme mes concurrents à la notoriété plus officielle et officiellement organisée.

Le décret du 9 avril 2014 devrait nous permettre de méditer sur l’injustice administrative quand la politique vient se mêler de ce qui revient à l’histoire : refuser la bonne volonté comme la mienne quant on sait qu’on est mal vu sans raison.

Veuillez agréer, Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel, l’expression de ma plus haute considération et de mes sentiments les plus dévoués.

Frédéric Vidal

 

Advertisements

B. Refus De Prise En Compte De Ma Nomination Pour Des Raisons D’Anonymat Médiatique (II. Vice De Procédure, Seconde Cause D’Annulation Du Décret Du 9 Avril 2014).

B. Refus De Prise En Compte De Ma Nomination Pour Des Raisons D’Anonymat Médiatique.

Connu sur l’Internet pour ma liberté de ton, je suis en réserve de la République pour reprendre un rôle actif dans le domaine qui est le mien, celui de de la politique et de la culture liée à l’économie. Chef d’entreprise, ma biographie en 4 parties (voir ci-joint) démontre que j’ai l’ampleur personnelle et historiographique pour devenir un Secrétaire d’Etat mais j’ai déjà fait l’objet d’un refus d’un carrière en 1986 aux oraux de l’Ecole Nationale d’Administration au Concours Externe duquel j’ai été admissible alors que j’étais élève fonctionnaire à l’IRA de Bastia.

Je remarque que le silence de l’administration de Matignon et de l’Elysée ainsi que des secrétariats des 14 ministères qui auraient pu me recommander incite à penser que mon nom fait l’objet d’un traitement particulier de l’information destiné à le contrôler pour éviter sa notoriété excessive.

Le refus de prise en compte de ma candidature est à envisager et, si c’est le cas, il y a atteinte au Principe Général du Droit d’égalité d’accès aux fonctions publiques. Cette fin de non recevoir peut s’expliquer par une volonté de me maintenir dans l’anonymat si c’est l’Etat qui organise mon empêchement de presse depuis mon retour en France en 2011, titulaire d’une seconde nationalité, celle des Etats-Unis.

En effet j’ai fait l’objet d’un échec de toutes mes tentatives d’être dans la presse depuis 2011 (jamais de réponse à mes emails et coups de téléphone). En dehors des médias télévisuels et de presse qui recherchent avec le Président et le Premier Ministre, les futurs Secrétaires d’Etat.

Mis à l’écart par le Président Obama de la communauté de base à Los Angeles dans l’industrie du cinéma, j’ai pu constater à mon retour en 201 de la continuation de la décision de me faire obstacle pour la réalisation de mon projet de film FRENCH COP que les Pouvoirs Publics français ont dû maintenir dans notre Pays pour des raisons liées à une intervention diplomatique des Etats-Unis contre mon œuvre littéraire disponible sur l’Internet (Velvet Eyes sur mon blog WordPress).

 Des faits marquants me conduisent à penser que j’aurai pu être un excellent choix de Secrétaire d’Etat au Numérique relativement à notre souçi d’indépendance nationale, notre besoin d’Internet français, plus autonome des capitaux de Wall Street, de la nécessité d’un spécialiste de ce secteurd’activité dont j’ai étudié de manière Post-Doctorale les caractéristiques depuis 2009 en développant le concept d’Intervision et de Galaxie McLuhan.

Alternative à la sélection d’une Canadienne soutenue par les Etats-Unis très probablement, il fut préférable en Erreur Manifeste d’Appréciation de ne pas entamer de contact avec moi pour éviter toute publicité concernant ma personne qui aurait pu faire regretter l’arbitrage en faveur d’une nouvelle venue dans l’univers des Ministères, après que l’intéressée, Axelle Lemaire, ait refusé un premier poste de Secrétariat d’Etat ou de Ministre en 2012.

Ce favoritisme constitutif d’un vice de procédure est à mettre en relation avec le mauvais accueil dont j’ai fait l’objet à mon ancien employeur, la Caisse des dépôts et consignations, le 10 avril à Paris.

Depuis 2011, j’avais déjà à 3 reprises adressé au Président de la République des demandes pour être Ministre sans qu’il ne me réponde jamais.

Sans jamais accuser réception de mes sollicitations, ma carrière dans le cinéma me placant en jurisprudence culturelle et société civile bien que PS depuis 2000, j’ai rencontré à deux reprises François Hollande, à l’automne 2012 à Paris pour son investiture au poste de candidat présidentiel du Parti et de manière plus personnelle en septembre 2013 à Nice pour l’ouverture des Jeux de la Francophonie.

La présence à ses côtés dans l’équipe qui a accompagné son ascension  présidentielle de l’actrice Julie Gayet peut aussi avoir été une des raisons de ma mise à l’écart car je suis pour un cinéma américain en France et le cinéma français en Amérique a pu me nuire tout en critiquant mon dossier de candidature ministérielle devant être taxé de fantaisiste.

Frédéric Vidal

Vaclav Havel, mon conseiller historique, facteur d’exemple pour moi et de référence face aux médias fut contraint par son régime de type démocratie populaire de bénéficier de peu de presse jusqu’à son parcours gagnant qui changea son pays et son impact personnel. Moins
que lui mais compensé par ma présence stratégique sur le média social, je n’ai pas de couverture presse et télévision suffisante pour m’imposer dans la politique mais pas dansles Ministères où le Principe d’égalité d’accès aux Fonctions Publiques prévaut sous le contrôle du Conseil d’Etat. FV

http://www.ceskapozice.cz/en/news/society/historians-call-faster-access-vaclav-havel-archives

B. Constitution Commerciale D’Une Carrière Par Mobilité Ministérielle Au Détriment De L’Internet (I. Détournement De Pouvoir, Première Cause D’Annulation Du Décret Du 9 Avril 2014).

Une femme vivant à Londres, au pays des opposants à Napoléon Bonaparte, fondateur de l’Etat français, ne peut pas, selon mes données historiques et juridiques, vraiment siéger en même temps à Paris au Conseil des Ministres d’un Premier Ministre qui lui aussi est tributaire d’un membre de la famille royale européenne qui ne comprend pas la France (Espagne) ou y-a-t-il un lien ? Axelle Lemaire est au départ, d’ailleurs, étrangère. Canadienne et toujours canadienne, au contraire de Manuel Valls qui a cessé d’être espagnol, elle a une trop grande proximité avec d’autres pays que la France, le Canada appartenant à l’Empire Britannique, le fameux Commonwealth de sa Majesté Elizabeth II.

Secondement, Axelle Lemaire n’a aucun élément de carrière probant, si ce n’est un rapport pour débutants, concernant l’économie numérique, ce qui est logique puisqu’elle est une littéraire d’hypocagne et non pas une économiste bien qu’elle soit Sciences Po Paris comme moi.

Binational, Français de naissance d’un père espagnol mais catalan de Barcelone, exactement comme Manuel Valls qui est né à Barcelone et émigra par la suite en France, ma seconde nationalité est celle que j’ai acquise en émigrant, après mon départ de la Caisse de dépôts, aux Etats-Unis d’Amérique en tant qu’entrepreneur culturel et motivé par un rapprochement de nos deux pays sans la confusion habituelle qui aboutit au chaos de l’Internet actuel. Revenu en France, je privilégie en France ma nationalité de naissance et j’apporte une insertion américaine réelle aux USA et pas un flou artistique Canada-France qui n’est pas pertinent pour le sujet de l’économie numérique. Ce sont les Etats-Unis qui dominent le contenu en réseaux de nos ordinateurs.

La nomination de Madame Lemaire est suspecte à plus d’un titre car il semble que ma proposition de nomination embarrassait au plus haut point le Pouvoir Socialiste dans la mesure où mon œuvre littéraire sur le Net a fait de moi une personnalité emblématique de la nouvelle culture du cyberespace qui s’en dégage et contribue à notre nouveau siècle. Il a fallu le départ de Fleur Pellerin, personnalité commerciale plus que d’Administration Publique, à un poste plus important (Commerce extérieur) pour que la volonté gouvernementale de nier partiellement la composante Communication culturelle, sociale et politique de l’univers dit numérique puisse se maintenir alors que mon parcours de carrière aurait conduit à rééquilibrer le Secrétariat d’Etat en faveur du contenu autant que du contenant.

Frédéric Vidal

Axelle Lemaire marche au pas avec François Hollande, une protégée qui inquiète l’Internet et l’économie numérique par son inexpérience flagrante de la discipline en question : le Web et l’industrie qui y est rattachée. Internaute sans impact, elle dénote le recadrage de carrière
de la très attractive Fleur Pellerin qui est, selon moi, en bouquet de contrats, enrichissant
son carnet d’adresses de tous les exportateurs de produits français, en fragilisant la notion
d’impartialité de la puissance publique de par ses liens avec le monde non francophone. FV

Sur la photo, Axelle Lemaire, ici avec François Hollande en visite à Londres, est députée depuis 2012 et représente les Français du Nord de l’Europe. © MAXPPP

http://www.europe1.fr/High-Tech/Le-Numerique-au-gouvernement-c-est-elle-1941229/#

 

%d bloggers like this: