Lettre à l’Attention De Madame Le Ministre de la Culture Fleur Pellerin Au Sujet Du Groupe BRAMSTOCKER.

Fleur Pellerin, Ministre de la Culture est la principale personne en France à connaître la réalité concernant BRAMSTOCKER, un groupe qui fut le premier à Nice en termes de notoriété et de légende contrariée par un manque d'organisation commerciale et de soutien populaire.

Fleur Pellerin, Ministre de la Culture est la principale personne en France à connaître la réalité concernant BRAMSTOCKER, un groupe qui fut le premier à Nice en termes de notoriété et de légende contrariée par un manque d’organisation commerciale et de soutien populaire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fleur_Pellerin

Nice, le 30 juillet 2014

Madame le Ministre,
j’ai l’honneur de vous demander une enquête concernant mon groupe BRAMSTOCKER qui fut l’objet d’une impossiblité de carrière en France.
Créé en 1977, à Nice par moi-même et trois autres muiciens, BRAMSTOCKER devait à l’époque signer avec les Disques TREMA après avoir joué au Golf-Drouot. Nous avions enregistré plusieurs chansons au Studio du Vigilant, sous la direction de Pierre Demerlé et la production fut effectuée par l’ingénieur du son Jimmy Lecat. Par ailleurs, nous avions organisé avec le groupe DENTIST le premier concert Punk à Nice, au bar du Galopin, au port, un grand succès que nous avons renouvelé pour plusieurs concerts. Nous venions d’obtenir notre Bac et la carrière que nous aurions pu entreprendre dans le Show Biz s’annonçait prometteuse.
Mais TREMA, maintenant un label détenu par UNIVERSAL Music , refusa de nous signer et nous fûmes contraints de renoncer à sortir notre premier 45 tours dans la maison de disques de Michel Sardou. Après le Golf-Drouot où notre prestation a été remarquée et devenue légendaire selon certains, nous avons dû rentrer à Nice bredouille. Jimmy Lecat avait négocié avec TREMA et nous avait fait signer d’abord avec une petite maison d’édition à Paris mais en pure perte.
Près de 40 ans plus tard, à Nice, notre groupe est un sujet tabou. J’ai pu le constater depuis 4 ans, à l’occasion de mon retour en France. Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris que j’ai rejoint après l’échec de mon groupe, titulaire de la promotion 1981 alors que François Mitterrand accédait à la Présidence de la République. Docteur en Sciences de l’information de l’Université de Paris II Panthéon-Assas depuis 1999, je suis un ancien Attaché d’administration centrale avec 15 ans d’ancienneté à la Caisse des dépôts et consignations que j’ia quitté en 2002 pour émigrer en Amérique dont je suis revenu avec la nationalité américaine pour hériter de ma tante Jacqueline Haim-Vittone, née Lucienne Haim, ancienne supporter de BRAMSTOCKER, décédée en 2011 et me laissant en héritage un appartement situé à Nice, 10, avenue Notre-Dame où je réside toujours actuellement.
Je m’étonne qu’après avoir créé ma société POST-SCRIPTUM à la Chambre de Commerce de Nice en novembre 2011, je n’ai pu depuis 4 ans trouver aucun véritable partenariat ni clientèle réelle dans le domaine de la musique et du cinéma. En Californie, j’ai rejoint la Screen Actors Guild en 2005 et créé ma LLC la même année (Timeframes LLC) pour produire le film FRENCH COP et son spinoff le GERMAN SPY qui restent toujours en projets. En 2003, lors de mon arrivée, je souhaitais faire carrière dans la musique mais j’ai pu remarquer le manque d’intérêt des américains que j’ai cotoyé. Est-ce lié à BRAMSTOCKER ? Je le suppose.
Déjà en 2000, à Paris, alors que je venais de m’inscrire au Parti Socialiste dans la section du XXe arrondissement aux côtés de David Assouline et du Maire Michel Charzat, j’ai recréé mon groupe BRAMSTOCKER avec un nouveau Line-Up ouvert à de nombreux musiciens et j’ai pu remarquer, malgré des dizaines de nouvelles chansons composées par moi (je suis sociétaire de la SACEM depuis l’origine) que les maisons de disques n’étaient pas intéressées. Pourquoi ? Pourquoi laisser un groupe et son potentiel sur la touche après tant d’années ? Nous devons être connus dans le métier. Nous étions Punks, un genre venu d’Angleterre et peu apprécié en France, nous concurrencions Plastic Bertrand et son tube Ca Plane Pour Moi, nous devions déplaire aux vétérans du Rock français comme Johnny Halliday et Dick Rivers., un autre niçois.
A mon retour à Nice, après un tour d’horizon en 2011 où je me suis aperçu que mêmes les membres de mon groupe étaient distants et semble-t-il, eux aussi victimes d’une certaine ségrégation culturelle, j’ai décidé en 2012 de trouver de nouveaux musiciens pour organiser un nouveau concert comme le Galopin mais après avoir trouvé le club Stacatto, dans le vieux-Nice, le batteur qui est aussi celui des Electric Mormons, a déclaré forfait, sans véritable raison et le concert fut annulé.
De retour en 2014 avec la chanson SILLY, enregistrée en studio et distribuée en CD à près d’une centaine d’exemplaires à des spectateurs du club Rock Le Volume subventionné par les pouvoirs publics locaux, j’ai pu constater que personne ne m’avait rappelé ou envoyé un email. Ce silence surprenant et suspect fut également celui de dizaines de labels auxquels j’ai envoyé en janvier ma chanson par email, sans aucune réponse de leur part.
Mon groupe est-il sur liste noire ? Ce serait contraire à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Présent au MIDEM 2015, en votre présence, j’ai pu distribuer également une douzaine de CDs à des professionnels de différents pays qui ne m’ont jamais recontacté depuis.
Contemporains des Sex Pistols en Angleterre, notre musique choque peut-être au moment où je viens d’enregistrer 12 nouveaux titres pour Youtube et l’album en préparation President of the States mais c’est une injustice de nous tenir rigueur de notre caractère alternatif pour nous censurer commercialement.
Je suis connu sur l’Internet pour mon prosélytisme et ma grande convivialité, facteur de notoriété personnelle liée à mon œuvre littéraire (Velvet Eyes). J’ai du souffrir de l’échec de mon groupe depuis 77 pour rester à l’écart de 2011 à 2015 en France, à Nice, alors que je suis plus disponible que jamais. Aucun média, aucun concert. J’accuse une loi du silence qui me paraît incompréhensible. Je vous demande d’ouvrir une investigation à ce sujet car la culture a besoin de liberté et BRAMSTOCKER mérite de sortir son premier album commercial, sans plus attendre, en France et aux Etats-Unis.
Frédéric Vidal
PS : mes parents étaient de Monaco, est-ce lié ?
Advertisements

Chapitre VI : BNP PARIBAS. STATELESS SUPERSTAR Par Frédéric Vidal. Une Publication Numérique Pour Une Diffusion En Librairie Cet Eté.

LA NOTION DE PROFIT

1. JFK ne se mariera jamais avec une banquière

J’avais rendez-vous à la BNP pour mon retour depuis 2002
L’agence se situait à Gorbella là où j’avais commencé mon groupe de 1977
Ma carrière politique ne m’a pas permis de sympathiser avec le chargé de clientèle

2. Les américains s’intéressent trop à la France d’une mauvaise façon

Pour mon retour en France, on m’a considéré comme un américain comme un  autre
L’exception américaine exportent sans tenir compte de l’exception française
En tant que niçois, j’étais comme un poisson de l’eau à observer ces phénomènes culturels

3. Le 51e Etat est la doctrine des amateurs de cartes de crédit AMEX

La France, si elle ne prend garde, sera américaine sans moyen de le vivre dans la prospérité
L’attrait des produits manufacturés aux Etats-Unis est une affaire de fascination et d’attraction symbolique et commerciale
La qualité des produits doit nous permettre de cogérer leur distribution sinon alerte au politique

L’IMPOSSIBLE ENTREPRISE

1. La Provence n’est pas une notion juridique mais commerciale

Le Film se passait à Paris mais Poutine ne voulait pas du personnage russe (à jouer par une russe) alors autant s’installer sur la Côte d’Azur
En Provence, j’ai apprécié la Californie française et le temps qui passe
J’adore Pagnol et la nouvelle vague française mais les Studios de la Victorine sont restés fermés

2. POST-SCRIPTUM ressemble à Timeframes mais se veut à but non lucratif

Impossible cadrage en temps réel et décadrage qui mène vers l’avenir, c’est le mode de propulsion, le déséquilibre
Aux USA, ma société a failli être en faillite, elle est restée à l’état de promesse
Désormais dans la politique active, je bénéficie d’une jurisprudence culturelle qui me conduit à prévoir que mes productions commerciales seront réparties à but non lucratif.

3. La mafia n’est pas celle qu’on pense mais un club de la Camora

Le malheur des uns fait le bonheur des autres
Une histoire qui s’est mal trop passée
Pour réussir à Nice, il faut une carte des Amis du Maire

LE FICHIER BANQUE DE FRANCE

1. Le krach boursier n’aura pas lieu

Au Palais Brogniard, la valeur de mon scénario est au beau fixe
Les chèques impayés que j’ai émis sont à rapprocher de mon défaut de paiement de carte de crédit
49 projets de scénarios de films sont listés par moi sur l’Internet pour capitaliser mon entreprise personnelle (sans aucun mélange avec la politique)

2. C’est Fuller contre Bush pour masteriser Obama en 2008

Je suis de la théorie de l’homme providentiel pour aider ceux qui ne le sont pas
En 2014, on se souvient de 2008 et la corde pour l’un correspond à la croix pour l’autre dans un roman de Fuller
Sans agent en France, j’ai trouvé le moyen de rentrer sur la Côte Est pour ma bonne fortune électorale

3. Cette liste noire ne concerne que les chèques impayés

Les fausses factures de l’UMP sont un problème plus grave
Aucune banque ne souhaitait financer une société de films
Ma valeur artistique m’a permis de l’emporter grâce à ma conviction

Maximes

La BNP PARIBAS est l’alliance de deux banques qui ne m’a permis un mariage avec l’establishment socialiste.

J’ai créé TIMEFRAMES à Los Angeles en 2005 sous le nom de Vidal & Partners LLC juste après avoir obtenu ma troisième SAG voucher qui m’a permis d’adhérer à la Screen Actors Guild.

Ce livre comporte 600 000 signes à peu près pour compenser l’inscription de mon nom de 12 signes sur le fichier impayés à la Banque de France par erreur.

800px-Flag_of_Massachusetts_svg

http://en.wikipedia.org/wiki/File:Flag_of_Massachusetts.svg

Madame, Monsieur le Ministre,

je suis Frédéric Vidal et je vous écris afin d’obtenir votre recommandation auprès du Premier Ministre Manuel Valls car mes emails et coups de téléphone adressés à ses collaborateurs sont restés sans réponse et j’ai le sentiment que ma demande pour être Secrétaire d’Etat n’a abouti à rien jusqu’à présent auprès de Matignon alors que je suis un citoyen exemplaire, membre du Parti Socialiste, motivé au plus haut point pour servir l’Etat et digne d’obtenir un poste ministériel après ma thèse doctorale en Sciences de l’Information consacrée à l’Etat éditeur soutenue en 1999 à l’Université de Paris II Panthéon-Assas avec les félicitation du jury.

A Nice, j’ai contribué à la mise en ballotage de Christian Estrosi et à la quadrangulaire pour lui imposer une minorité de suffrages au second tour et un second mandat sous surveillance avec mon Rassemblement des Jeunes Républicains (RJR) niçois, proche du PS.

Je vous invite à consulter mes 3 sites Internet référencés dans la biographie qui suit ainsi que mon blog qui m’a permis de me faire connaître auprès du grand public.

Je vous adresse cette lettre exceptionnelle car je connais votre efficacité au service de la Nation, votre proximité avec Manuel Valls et je vous sollicite pour m’aider à être suffisamment reconnu et apprécié par le Gouvernement et sa haute administration.

Ma candidature pour être Secrétaire d’Etat dans votre Gouvernement est pour moi l’aboutissement de toute ma carrière, toujours placée au service de l’Etat français.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le Ministre, l’expression de ma plus grande estime et de mes sentiments les plus dévoués.

Frédéric Vidal

PS : j’ai diffusé sur l’Internet la chanson NICE IS MY TOWN de mon groupe BRAMSTOCKER pour aider les listes municipales du Parti Socialiste dans la France entière. Vous pouvez l’écouter : https://myspace.com/mikefuller2016/music/songs?sid=95414926

Estrosi, ancien Maire et toujours là bien qu'amoindri.

Estrosi, ancien Maire et toujours là bien qu’amoindri.

SITES INTERNET DE FREDERIC VIDAL

Mon Rapport sur Nice et son Maire :
https://sites.google.com/site/rapportnice

Le site consacré à mon film FRENCH COP :
https://sites.google.com/site/frenchcop2013

Le site relatif à mon groupe BRAMSTOCKER :
https://sites.google.com/site/2013bramstocker

Mon blog littéraire et politique :
https://fredvidal.wordpress.com

BIOGRAPHIE DE FREDERIC VIDAL

Né le 10 septembre 1959 à Nice.
Demeurant à Nice, 10, avenue Notre-Dame, 06000.
Tél. 06 32 52 86 19
email : fredericvidal2013@yahoo.fr

Cousin et fils spirituel du Ministre Edouard Corniglion-Molinier, entrepreneur culturel et homme d’Etat, défenseur des droits civiques en France et aux Etats-Unis, continuateur de l’œuvre politique et artistique de Vaclav Havel, Frédéric Vidal se veut un futur Secrétaire d’Etat, en charge de l’Internet ou d’un autre dossier ministériel.

De 1977 à 1981 : un diplôme de Sciences Po signé BRAMSTOCKER.

Fondateur et auteur-compositeur du groupe de rock devenu Punk en 1977 et intitulé BRAMSTOCKER, Frédéric Vidal a réussi à placer Nice au sommet de la culture musicale du moment en organisant une série de concerts dédiés à l’expression artistique de la jeunesse française. BRAMSTOCKER ayant été refusé à Paris par les maisons de disques, il décida de poursuivre ses étude et de s’inscrire en sciences politiques. Il obtint sans difficulté son diplôme de l’Institut d’études politiques de Paris en 1981, section service public.

https://sites.google.com/site/2013bramstocker

De 1983 à 1986 : concours d’Attaché réussi contre Jacques Médecin.

Pilier politique du Rassemblement des Jeunes Républicains dont il devint le Président après l’élection municipale de 1983 et animateur localement renommé sur Radio Baie des Anges, Frédéric Vidal n’intéressa pas le député-Maire de l’époque Jacques Médecin pour qu’il lui confie un poste de responsabilité municipale. Il réussit brillamment le concours externe des Instituts régionaux d’administration et effectua sa scolarité d’un an à l’IRA de Bastia tout en étant classé admissible au concours de l’Ecole nationale d’administration.

https://sites.google.com/site/rapportnice

De 1987 à 2003 : immigrer en Amérique sans la Caisse des dépôts.

Après 15 d’affectation à la Caisse des dépôts et consignations en qualité d’attaché d’administration centrale à Paris, d’abord en tant que rédacteur en chef d’un magazine interne vidéotex puis à la Mission des travaux historiques, chargé de mission sur le dossier des spoliations subies par les juifs à cause des nazis et du régime de Vichy pendant la seconde guerre mondiale, Frédéric Vidal fut conduit à préférer les Etats-Unis d’Amérique où il immigra en 2003 faute de promotion professionnelle interne suffisante en France.

https://sites.google.com/site/frenchcop2013

De 2006 à 2014 : réussir à être dans les médias avec la citoyenneté américaine.

Résidant à Los Angeles, en Californie, il a obtenu en 2006 sa naturalisation américaine en qualité de chef d’entreprise dans le domaine du cinéma et de la musique. Son film toujours en projet FRENCH COP ainsi que son roman pour l’Internet THE MAN WITH THE VELVET EYES lui ont permis d’acquérir une renommé qui n’a pas été confirmée par le Show Business américain. De retour en France en 2011, Frédéric Vidal a voulu conserver sa nationalité française pour s’imposer enfin dans la culture et la politique en 2014 avec son nom et celui de Mike Fuller.

https://fredvidal.wordpress.com

La Plainte Contre X de Frédéric Vidal Concerne La Diffamation Qui Est Une Maladie.

frédéric vidal

Frédéric Vidal
10, avenue Notre-Dame
Nice 06000
Tél. 06 32 52 86 19

Nice, le 3 Juillet 2013

Lettre à l’attention du Procureur de la République
près la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence

Monsieur le Procureur,

J’ai l’honneur de vous informer que je compte maintenir ma plainte contre X déposée à deux reprise auprès du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Nice le 2 juillet 2012 (avis de classement du 3 juin 2013) puis à nouveau le 18 janvier 2013 (copies ci-jointes).

Je suis, en effet, victime d’une importante campagne de diffamation destinée à nuire à ma réputation car je réalise sur l’Internet une importante activité de communication qui me permet de bénéficier d’une notoriété très forte.

Créateur d’entreprise (Post-Scriptum, entreprise individuelle créée à Nice en novembre 2011) dans le domaine du cinéma et de la musique, après mon retour d’expatriation aux Etats-Unis (Los Angeles, Californie), je prépare la production d’un film long-métrage (FRENCH COP) et du premier disque de mon groupe de rock niçois (BRAMSTOCKER) fondé en 1976.

Ancien Attaché d’administration centrale, affecté à la Caisse des dépôts de 1987 à 2002, j’ai volontairement démissionné de la fonction publique de l’Etat pour commencer une carrière professionnelle dans le domaine de la culture. J’ai choisis de revenir en France en juillet 2011, dans ma ville natale de Nice, après le décès de ma tante dont j’ai hérité d’un appartement.

Sur place, comme précédemment en Californie, j’ai pu constater que je faisais l’objet d’une mauvaise appréciation auprès de la population locale qui apparaît hostile à ma réinsertion, sous l’influence probable d’un réseau destiné à m’empêcher de faire carrière et à me précariser à titre personnel et familial.

Je suis aussi engagé dans la vie politique des deux pays en tant que citoyen binational et je pense qu’il s’agit d’une des raisons pour lesquelles je suis victime d’une campagne de dénigrement, la seconde étant liée à mon héritage qui est resté, semble-t-il, contesté par l’entourage de ma tante à Nice.

Veuillez agréer, Monsieur le Procureur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Frédéric Vidal

http://twitpic.com/d0kmc3

LETTRE AU PROCUREUR

Nice, Côte de'Azur : la ville de Frédéric Vidal, siège de ses activités artistiques et professionnelles.

Nice, Côte de’Azur : la ville de Frédéric Vidal, siège de ses activités artistiques et professionnelles.

Vendredi 12 juillet 2013.

Toutes nos condoléances aux familles des victimes de l’accident ferroviaire de l’Essonne. J’étais cet après-midi à 15 heures 15 sur la zone piétonne de la rue Masséna, place Magenta pour jouer en public nos chansons avec BRAMSTOCKER, pour la première fois depuis l’automne 2012. Après une heure de musique, la police municipale est venue nous interrompre, nous informant qu’une autorisation municipale était nécessaire pour jouer dans la rue (nous allons faire la demande), nous avons fini notre concert showcase Promenade des Anglais, devant le Palais de la Méditerranée, il était 17 heures, l’heure à la quelle le train a déraillé. C’est la fatalité. Y-a-t-il un lien ?

Tous ces morts et blessés sont un drame qui me conduit à méditer sur cette journée noire pour la France. Hier, j’étais allé rendre visite à une avocate pour lui demander de me représenter dans le cadre de ma plainte contre X pour diffamation et empêchement professionnel. Lundi, je rencontrerai l’avocat qu’elle m’a recommandé en se désistant. La vie à Nice pour mon groupe BRAMSTOCKER et mon projet professionnel (ma société POST-SCRIPTUM et la production du film FRENCH COP) est un combat permanent pour le respect de la liberté d’expression. Dans l’Essonne, ce train catastrophe est suspect.

Je demande aux pouvoirs publics la plus vigilante enquête et aussi le concours de la CIA américaine pour savoir s’il ne s’agit pas d’une affaire de terrorisme contre les intérêts de la Nation française.

Frédéric Vidal

Mes deux lettres à Nicolas Sarkosy en 2011 et 2013.

http://twitpic.com/d2hqhl

http://twitpic.com/d2hr14

%d bloggers like this: