On Twitter Thomas Spears @vidalfuller2016, The Writing Of Scientific Article About Intervision And Galaxy McLuhan Is The Best Way To Check That TIMEFRAMES LLC Will Succeed in 2016.

On Wikipedia:
Johannes Gutenberg
https://en.wikipedia.org/wiki/Johannes_Gutenberg
Marshall McLuhan
https://en.wikipedia.org/wiki/Marshall_McLuhan
Guglielmo Marconi
https://en.wikipedia.org/wiki/Guglielmo_Marconi

Marconi_portrait

12/26/2015

POST-DOCTORAL SEMIOTICS about my Brands for Research & Development about UPDATING THE WEB.

I finished my University Years in 1999 in Paris when I got my Doctorate with a dissertation about the

Corporate Magazines French State Publishing. 16 years later, I keep in mind more than Semiotics, my PhD discipline

of the XXth century, Political Science inspiring me futurology too for the XXIst 100 years after 2000. I started my post-high school times

with the degree of the Paris IEP, Sciences Po, just after my BRAMSTOCKER Punk band Golf-Drouot legendary concert in 1977. Now, nothing new?

Not at all. On the contrary, like in 1977 and in a happier way (punk was sad and in a crisis), we are about to celebrate one more year of

Social Media even if the Social Media is not the Media Social. I have this project of a nonprofit in California to preconfigure a Secretary

of the Arts by creating a nationwide network, underground as alternate but also politically featured so mainstream, named AMERICAN CULTURE

DEPARTMENT (ACD) or AMERICAN DEPARTMENT OF CULTURE (ADC) in the next few weeks. It will be the structure and the organization dedicated to

the continuation and the achievement of my post-doctoral studies. I began them in 2003 with a conference at the UCLA Information Science

department about the future of the Internet. It’s still my subject and I want also to invite all folks attracted to join my ADC for same

purpose or equivalent. Secondly, regarding the content of my research or my researches, we must understand that I selected the entrepreneur

way of studies. I am not a Professor, not having a job at the University. I created my Limited Liability Company (LLC) in 2005, its name now

is TIMEFRAMES LLC and I have my main activity totally in RESEARCH & DEVELOPMENT. People forget that companies, industry and services, are

investing a lot, each year, in research (complementary to the University and normally validated by it) and development of these researches

in more operational domains for commerce. Products, production are the reason why an enterprise exists. So, in my field, MEDIA COMMUNICATION

in the USA, I built a construction of scientific investigation, scientific and corporate, to commercialize 10 years after creation of my LLC

a first wave of cultural services in 2016. It took me also 10 years to be a PhD Doctor, a decade is often necessary for a next step. What

are these cultural services and what was the content of the researches I did previously to have them available for customers next year? FV

12/27/2015 (part 2)

POST-DOCTORAL SEMIOTICS ABOUT MY BRANDS by FV (more). I decided to have FOUR NAMES WITH MY BRAND meaning also FOUR BRANDS WITH MY NAME. This

Four names with my brand TIMEFRAMES, my company’s name at the beginning. Four brands with my name BRAMSTOCKER, that was not a brand at the

beginning but the name of my band. Consequently, I have 6 brand names but in fact 4 are commercialized in 16 as man’s names (me) like Dior,

Cardin or Klein. I’m doing politics and there, in a disabled way until now, the Trump choice of the Republican Party shows it’s possible to

mix business and election without corruption (in their case, it needs a survey, regarding me, it’s already sure). You know my name that is

my main name, my ID, my Jewish legal name VIDAL, Frederic VIDAL. All is about names, marks, brands in business, commerce, market services.

So, with 3 other names of mine (fictitious names), I want you to be sure I will sale music and film on one hand and being US Presidential

candidate on the other hand and be a happy man at the same time. How to do that? The names are Mike FULLER, Fred KELLY and Thomas SPEARS.

12/27/2017 (part 3)

From Atlanta, Frederic Vidal writing Post-PhD ‘Article by Tweets’ end: POST-DOCTORAL SEMIOTICS ABOUT MY BRANDS.

I began when I settled down in America after 15 years of corporate job in Com management in France by doing

background acting in order to access Hollywood as I had no recommendation. I was disconnected with Hollywood, equivalent for music would

be Nashville. Not a lot later, in this environment of the movie and TV most prestigious sets, I started the writing of my first plot for the

big screen, FRENCH COP. I developed the film on the Web from 2006 by networking on Myspace, then on Facebook, Linked and Twitter of course.

A decade before, it would have not been possible, it did not exist. I like innovation, the society likes. It’s with it that we are changing

in the good and right direction, the one of progress and modernization. It’s necessary, the contrary would be decadence, to go back to radio

only, for example, IT’S NOT POSSIBLE, not at all possible. I am, to a great extend, a disciple of Marshall McLuhan, a formidable Canadian

theorician of the Mass Medias, a notion post-World War II when Television was not anymore an invention but a buddy of the Frigidaire in your

house. According to McLuhan in the 60’s until now, he passed away too young after this decade, it’s a real kingdom, a hegemony of TV, its

leadership that we must acknowledge. Marshall wanted this concept ‘Marconi Galaxy’ to explain and express why Television changed the world.

Ubiquity, Global Village: nothing was the same, like 50 years later for the World Wide Web in 2000, with this SMALL SCREEN invasion of our

of our communication. Like today with the cell phones, everybody on Earth, or partly except the third world, was connected receiving live

news images with sounds. Ancestor of the Internet? Frankly speaking, McLuhan like Washington for the creation of the United States told us

a basic rule of our civilization: before TV, THE PRESS and only was the FORMAT of our info diffusion, news communication. Written press,

printed one was A MASSIVE CULTURAL AND SOCIAL REALITY without competitor (even radio or phone). Concept-name for it is ‘Gutenberg Galaxy’

and this empire of printed media stays strong even secondary at a time when I consider Marconi Galaxy obsolete concept, TV not anymore media

#1, YOUR COMPUTER IS, OUR COMPUTER according to my Phd research and scientific propositions to understand and analyse the evolution of our

time. I propose the concept of MCLUHAN GALAXY to qualify the Internet era of domination of the Web that is theorical and must be understood

for the future but very short term future like tomorrow, a permanent tomorrow – web is called new media – as this new technology is not used

by everybody like newspapers and TVs. Second concept I propose: the INTERVISION to mean the Internet next step, progression, innovation like

with smart TVs, mobiles could be really DOMINANT lot more than TV and it’s maybe already the case but in a fragile way. So, in this new

McLUHAN GALAXY, Press, TV and other medias like Cinema and Recorded Music supports are strong products together to constitute INTERVISION.

12/27/2016 (part 4)

On the Web, everybody has one alias, pseudonym, aka, username. It is necessary to access social media site and to communicate shortly, a

technical necessity like the password. It’s also a cultural particularity to have a sort of nickname, alternate name for entertainment, most

of the time. It gave me the idea to divide my activity in separate areas (music, movie, politics, social) with different names. Writing

movies, fictions with characters, I also used fictional names to represent heroes and their relations in these plays. Mixed with the logics

of my LLC company, these complementary names became possible brands and now are, organized to belong to the different fields of the Inter-

vision. My MUSIC’s name: Fred KELLY. My Movie’s name: Thomas SPEARS. My Politics name: Mike FULLER. My SOCIAL’s name: Frederic VIDAL. The

4 brand new names are free to participate in semi-fictional stories to write, to film, to develop commercially. So, TIMEFRAMES LLC manage my

career and basically our main activity is what I am doing, my image, my message, my concept an strategy, MY OWN STORY. Merchandising of me

is already scheduled and fulltime on the Web. Songs, films, networking, books like novels for the Signature Mike Fuller, the political one

for The White House, back in culture as the novelist name, are ready to be published and examples, or locomotives if bestsellers, for the

INTERVISION that could be a better insertion, coordination, architecture confirmation, extending the synergies of the 4 poles of the new

McLUHAN GALAXY: The Internet at the center and the Printed Media (newspapers, magazines and books) -ex Gutenberg Galaxy, Television (for

fiction and news plus guest music shows) – ex Marconi Galaxy, Radio (for music and news) and Cinema (for fiction and backstage reality of

stars and VIPs). Radio for social for VIDAL, Books for politics for FULLER, Cinema for SPEARS, Music & TV (let’s associate the 2) for KELLY.

12/27/2015 (part 5)

POST-DOCTORAL SEMIOTICS ABOUT MY BRANDS by Frederic Vidal, PhD. Conclusion. It’s about having several brands in a business where you must

have several names, names of the heroes of the fictions (films) you play or NICKNAMES of yours for you career. I have not another name that

became more well known than my birth name or we are not sure about it. Fred KELLY was my official SAG-AFTRA name for 2005 to 2010. With this

identification by names of different activities, we must conceptualize regarding science our study of a new McLuhan’s ‘Galaxy’. FULLER means

Printed Medias (old school, vintage, previous Gutenberg Galaxy), VIDAL means Radio Medias (including mobiles and Web for upscale high tech

McLuhan Galaxy to start symbolically Jan 1, 2016. It’s enough to call Internet, Intervision at that date). KELLY, as a concept and a brand

KELLY, as a concept and a brand and a name, means Television, the Media Star of McLuhan himself who built it the MARCONI GALAXY of the New

Age of the 1960’s. Our New Age is the 2000’s one and January 1st, let’s celebrate McLUHAN GALAXY of the waves as Internet is more and more

a mass(ive) media thanks to the Waves for mobile phones and tablets plus laptops if you want. THE NEW RADIO HAS A SCREEN and is INTERACTIVE.

This is not at all the system of TV but a composite program integrating electronic printed content (Fuller/Gutenberg Galaxy), music, news

No more nastiness in politics. We could have thought Trump were there for some humor and new content. He’s like the others. So FULLER sati-

rical to replace him. This is a duty of our basic brand TIMEFRAMES to extend this TWITTER spirit/feeling/mood IN THE SOCIETY: new century,

new ideology, new civilization. Twitter / Facebook generation is going to generalize enough to be dominant in 2016 and later with the 15/16

University Year and Film Production – Promotion by Intervision Networking and the post-Web upgraded society. Post-Web because there is a 4th

Concept – Name – Brand – Reality: THOMAS SPEARS to represent the CINEMA (Movie Industry, other extreme being Music Business of Fred KELLY).

These 4 brands of mine can be blockbusters or only breakthroughs dealers outside the web for even perfumes when enough fame that is another

subject of 15/16 sequel, titled 17, SEVENTEEN and also in pre-production. Before end of year, another article will study and present 17 ID.

With SPEARS brand-name representing film GERMAN SPY and MOTION PICTURES in Theaters MEDIA that stronger than ever, this is important point

why we are in a new GALAXY, January 1st. 4 Social Phenomenons: GOP TRUMP, $1B STAR WARS VII, ISIS DANGER and the POST-WEB (promoted by me

with this 1st article about my theory of the FOUR PILLARS of our MASS MEDIAS associated to my 4 biz brands FULLER-VIDAL-KELLY-SPEARS. FV PhD

Advertisements

A Press Reminder. Frederic Vidal Writes To The Journalists:I’m Waiting For You More Than Ever!

Press Reminder.

Frederic Vidal plays Vincent Sauvan, The French Cop! It is still going on.

Frederic Vidal plays Vincent Sauvan, The French Cop! It is still going on.

Truth and justice are main values of society and states. The Press Reminder by Frederic Vidal to the US press will stay a great positive warning.

I wanted to send you this press reminder before the attacks of yesterday in Paris. Unfortunately, terrorism decided to express first its message of violence and ideological war.

I don’t understand why you did not reply to my press release I sent you from Baltimore, Maryland, October 25. Then, from the University of Georgetown in Washington, DC, I diffused by tweets to your newspapers and journalists more news about my campaign in progress but I never received any feedback.

And now ISIS killed around 125 persons in Paris and I must tell you that it is connected to me and my problems, basically your censorship you must stop with the American and French authorities and Hollywood meaning the Screen Actors Guild, first. The US press appears disabled in the 2010’s because the Internet.

Myself, I was clever to leave France definitely October 16 to start my comeback in the United States after years in Nice where I understood I was not apppreciated as a musicien, a filmmaker and a politician.

There can be other attacks worldwide from these people who use my weakness to be unable to be in the medias, to destabilize our democracies, my Presidential candidacy for 2016 being blackouted, them wanting to fight against our contradictions, me and my context.

I am in a mood that is skeptikal about origins of the attacks during World War II. This is an offensive WWIII 50%:

it is not coincidential the ‘France – Germany’ soccer game was the sport event that was the theater of this massacre. I published on Twitter and Tumblr, from Georgetown, an article explaining Nazism of the 1940’s was real inspiration and maybe financing of all Alqaida related organization including ISIS.

Then, a lot of new arabian became followers BUT NO PRESS even with my massive new Twitter account dedicated only to journalists and press: https://twitter.com/vidalfuller2016 It was Sunday, November 1st and so, you had 13 days until, with my massive new Twitter account dedicated only to journalists and press. It was on Sunday, November 1st and you had 13 days until the deadly Friday 13 to publish my information,

it is not coincidential with me that the Bataclan concert hall has been chosen by the terrorists like the stadium where I attended the finale of the soccer World Cup in 1998. Famous Golf Drouot in 1977 was the location of our historic concert in Paris, me and my band BRAMSTOCKER, a great audience success but not enough to help us to stop the decision of the record companies to refuse our songs that were punks. Consequently, no possible career in the French Show Business. Yesterday, the equivalent club from the 1970’s, Bataclan was Golf Drouot rock venue competitor and now he has been punished, Golf-Drouot itself closed in the 1980’s.

possibly ISIS wanted to express its anger against my provisory defeat, not at an aaociate at all but at a dangerous observer, here where I write these words in Nashville, to organize a concert on Broadway, since Tuesday. I will make it next week as I am since my birth kind of son of Grace Kelly, my Princess of Monaco, where I was so much located in the 1960’s as the son of Spanish painter Ignasi Vidal and previously great star.

I will make it next week as I am sure Putin is disturbing the US with Snowden as a hostage that the young want back in America and the 2 must have been like Spielberg anti-BRAMSTOCKER. Germany won’t stay the victim with France of WWII according to the terrorists.

I am going to organize my own press by calling TIME magazine and NBC, being also in touch with local newspaper. I am a Rock Star, this is a tragedy like by Shakespeare. I don’t understand why the Republicans did not authorize me to be a cultural candidate to their elections. Maybe it’s because I was French.

In January, there was Charlie Hebdo, in November, there was Bramstocker.

The 51st State is not a song.

La France rejoindra notre continent un jour prochain pour de bon: with a treaty of friendship.

Frederic Vidal

PS: I send a copy of this release to the FBI for investigation with the indication that U2 was scheduled to play in Paris and cancelled its concert because the terror attack.

NSA has known that before but forgot that I am a personality emblematic, of Europe first, threatening terrorism since 2001.

Previously French civil servant at the Caisse des depots in Paris, history researcher before to leave, specialized in the file of the Jewish Assets stolen by the Nazis for studies. I relocated in California in 2003 to succeed where I did not in 1977: entertainment. Finally, I have chosen Nashville to perform my 12 songs for Thanksgiving 2015. Then I will be preparing my short film 15/16for a shooting in December (see next Press Release).

By preventing me to meet the actress Blake Lively, American authorities of Washington and Los Angeles commited a crime in 2009 regarding liberties and entrepreneurship. Naturalized in 2006, involved, with my movie production ambition, in the construction of my future as homeowner, actor-producer and attractive young man of 50, I was shocked to understand I was not selected for an upgrade, my update being tobe fired from the USA: it did not work.

Exemplary, legendary, I’m more than ever camera ready to reply to the questions of your journalists. I supported Bush for the Iraki War, the result is ISIS. French rock punished (80 deaths) while I arrived at the beginning of the week in Nashville, rock and countrymusic US capitale, to try to get a record deal, must push us to think more about the responsabilities that a lawsuit will evaluated definitely.

If France was punished by ISIS, at the end, it projects the idea this Country is very hostile against me.

Lettre à l’Attention De Madame Le Ministre de la Culture Fleur Pellerin Au Sujet Du Groupe BRAMSTOCKER.

Fleur Pellerin, Ministre de la Culture est la principale personne en France à connaître la réalité concernant BRAMSTOCKER, un groupe qui fut le premier à Nice en termes de notoriété et de légende contrariée par un manque d'organisation commerciale et de soutien populaire.

Fleur Pellerin, Ministre de la Culture est la principale personne en France à connaître la réalité concernant BRAMSTOCKER, un groupe qui fut le premier à Nice en termes de notoriété et de légende contrariée par un manque d’organisation commerciale et de soutien populaire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fleur_Pellerin

Nice, le 30 juillet 2014

Madame le Ministre,
j’ai l’honneur de vous demander une enquête concernant mon groupe BRAMSTOCKER qui fut l’objet d’une impossiblité de carrière en France.
Créé en 1977, à Nice par moi-même et trois autres muiciens, BRAMSTOCKER devait à l’époque signer avec les Disques TREMA après avoir joué au Golf-Drouot. Nous avions enregistré plusieurs chansons au Studio du Vigilant, sous la direction de Pierre Demerlé et la production fut effectuée par l’ingénieur du son Jimmy Lecat. Par ailleurs, nous avions organisé avec le groupe DENTIST le premier concert Punk à Nice, au bar du Galopin, au port, un grand succès que nous avons renouvelé pour plusieurs concerts. Nous venions d’obtenir notre Bac et la carrière que nous aurions pu entreprendre dans le Show Biz s’annonçait prometteuse.
Mais TREMA, maintenant un label détenu par UNIVERSAL Music , refusa de nous signer et nous fûmes contraints de renoncer à sortir notre premier 45 tours dans la maison de disques de Michel Sardou. Après le Golf-Drouot où notre prestation a été remarquée et devenue légendaire selon certains, nous avons dû rentrer à Nice bredouille. Jimmy Lecat avait négocié avec TREMA et nous avait fait signer d’abord avec une petite maison d’édition à Paris mais en pure perte.
Près de 40 ans plus tard, à Nice, notre groupe est un sujet tabou. J’ai pu le constater depuis 4 ans, à l’occasion de mon retour en France. Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris que j’ai rejoint après l’échec de mon groupe, titulaire de la promotion 1981 alors que François Mitterrand accédait à la Présidence de la République. Docteur en Sciences de l’information de l’Université de Paris II Panthéon-Assas depuis 1999, je suis un ancien Attaché d’administration centrale avec 15 ans d’ancienneté à la Caisse des dépôts et consignations que j’ia quitté en 2002 pour émigrer en Amérique dont je suis revenu avec la nationalité américaine pour hériter de ma tante Jacqueline Haim-Vittone, née Lucienne Haim, ancienne supporter de BRAMSTOCKER, décédée en 2011 et me laissant en héritage un appartement situé à Nice, 10, avenue Notre-Dame où je réside toujours actuellement.
Je m’étonne qu’après avoir créé ma société POST-SCRIPTUM à la Chambre de Commerce de Nice en novembre 2011, je n’ai pu depuis 4 ans trouver aucun véritable partenariat ni clientèle réelle dans le domaine de la musique et du cinéma. En Californie, j’ai rejoint la Screen Actors Guild en 2005 et créé ma LLC la même année (Timeframes LLC) pour produire le film FRENCH COP et son spinoff le GERMAN SPY qui restent toujours en projets. En 2003, lors de mon arrivée, je souhaitais faire carrière dans la musique mais j’ai pu remarquer le manque d’intérêt des américains que j’ai cotoyé. Est-ce lié à BRAMSTOCKER ? Je le suppose.
Déjà en 2000, à Paris, alors que je venais de m’inscrire au Parti Socialiste dans la section du XXe arrondissement aux côtés de David Assouline et du Maire Michel Charzat, j’ai recréé mon groupe BRAMSTOCKER avec un nouveau Line-Up ouvert à de nombreux musiciens et j’ai pu remarquer, malgré des dizaines de nouvelles chansons composées par moi (je suis sociétaire de la SACEM depuis l’origine) que les maisons de disques n’étaient pas intéressées. Pourquoi ? Pourquoi laisser un groupe et son potentiel sur la touche après tant d’années ? Nous devons être connus dans le métier. Nous étions Punks, un genre venu d’Angleterre et peu apprécié en France, nous concurrencions Plastic Bertrand et son tube Ca Plane Pour Moi, nous devions déplaire aux vétérans du Rock français comme Johnny Halliday et Dick Rivers., un autre niçois.
A mon retour à Nice, après un tour d’horizon en 2011 où je me suis aperçu que mêmes les membres de mon groupe étaient distants et semble-t-il, eux aussi victimes d’une certaine ségrégation culturelle, j’ai décidé en 2012 de trouver de nouveaux musiciens pour organiser un nouveau concert comme le Galopin mais après avoir trouvé le club Stacatto, dans le vieux-Nice, le batteur qui est aussi celui des Electric Mormons, a déclaré forfait, sans véritable raison et le concert fut annulé.
De retour en 2014 avec la chanson SILLY, enregistrée en studio et distribuée en CD à près d’une centaine d’exemplaires à des spectateurs du club Rock Le Volume subventionné par les pouvoirs publics locaux, j’ai pu constater que personne ne m’avait rappelé ou envoyé un email. Ce silence surprenant et suspect fut également celui de dizaines de labels auxquels j’ai envoyé en janvier ma chanson par email, sans aucune réponse de leur part.
Mon groupe est-il sur liste noire ? Ce serait contraire à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Présent au MIDEM 2015, en votre présence, j’ai pu distribuer également une douzaine de CDs à des professionnels de différents pays qui ne m’ont jamais recontacté depuis.
Contemporains des Sex Pistols en Angleterre, notre musique choque peut-être au moment où je viens d’enregistrer 12 nouveaux titres pour Youtube et l’album en préparation President of the States mais c’est une injustice de nous tenir rigueur de notre caractère alternatif pour nous censurer commercialement.
Je suis connu sur l’Internet pour mon prosélytisme et ma grande convivialité, facteur de notoriété personnelle liée à mon œuvre littéraire (Velvet Eyes). J’ai du souffrir de l’échec de mon groupe depuis 77 pour rester à l’écart de 2011 à 2015 en France, à Nice, alors que je suis plus disponible que jamais. Aucun média, aucun concert. J’accuse une loi du silence qui me paraît incompréhensible. Je vous demande d’ouvrir une investigation à ce sujet car la culture a besoin de liberté et BRAMSTOCKER mérite de sortir son premier album commercial, sans plus attendre, en France et aux Etats-Unis.
Frédéric Vidal
PS : mes parents étaient de Monaco, est-ce lié ?

Pour La Prom’ Classic, BRAMSTOCKER : Fait Divers™ , Un Livre Rock Et Politique Pour Que Les Punks Civiques de 2014 Courent Leurs 10 Kilomètres De Révélations Toute L’Année.

Le Vidalisme est en marche.

http://www.promclassic.com/v15/

Pour La Prom’ Classic, BRAMSTOCKER: Fait Divers™, Livre Rock Et Pol Pour Que Les Punks Civiques Courent les 10 Kms De Révélations Tout 14. FV

Le BRAMSTOCKER : Fait Divers™ explique qu’une carrière politique se construit sur la durée. Frédéric Vidal https://twitter.com/francdemain (06/01/2014)

Prom-classic-2013_m

Un collector pour moi de la PROM’ CLASSIC 2013 à laquelle
j’ai participé en tant que personnalité culturelle locale et nationale
pour le départ de la Course qui lança l’année 13 à jamais.
Frédéric Vidal

Le Plan du Livre à écrire par Marc Frédéric, ancien
journaliste-animateur
à Radio Baie des Anges.

BRAMSTOCKER : FAIT DIVERS / NEWS ITEM.

Introduction : les USA sont responsables du succès de la guitare
électrique mais n’ont pas validé la musique associée.

I. Un Apôtre de David Bowie au Pays de Giscard d’Estaing.

A. Le Rock se Maquille en Punk mais le Punk n’Aime pas le le Rock.

La traversée du désert.

a. Le Galopin

1. Les bases idéologiques du mouvement
2. L’incompréhension de la Ville de Nice

b. Le Golf-Drouot

3. Un Paris culturel insurrectionnel
4. Une France musicale à reconstruire

B. Le Punk Choisit pour Nom BRAMSTOCKER mais les Maisons de Disques Refusent de le Signer.

Le refus de publication.

c. Conscience politique

5. Volonté d’émancipation
6. Pas aux normes françaises

d. Rejet du système

7. Répertoire anti-commercial
8. Un 45 tours refusé

II. Le Risque de la Drogue et le Choix de la Politique.

C. Déchéance du Premier Lineup (Musiciens d’Origine) et Emergence d’une Carrière Personnelle.

Le choix des armes.

e. Un Sciences Po after-Punk

9. De la rue Saint-Guillaume à la rue de Lille
10. De la New Wave au Power Trio

f. Un maquis décentralisé

11. Contre la dissidence
12. Pour la construction du Mouvement

D. Diffamation contre l’Apôtre qui est Devenu un Leader pour des Raisons Politiques Liées à Jacques Médecin.

La société bloquée.

g. Guérilla urbaine contre

13. A partir de Freud (Corps Social)
14. En suivant Einstein (Institutions)

h. Propagande médiatique pour

15. La 7e République et le FRENCH COP
16. Le 51e Etat et l’INTERVISION

Conclusion :

Une Marque Sociale, un Produit Populaire, une Force de Progrès, un Réseau de Solidarité : BRAMSTOCKER est un Syndicat Culturel et un Groupe de Prestige.

Prom'Classic

Manuscrits du plan de l’ouvrage BRAMSTOCKER : Fait Divers™
rédigé dimanche matin pendant la course PROM’ Classic 2014,
le 6 janvier.

BRAMSTOCKER Fait Divers

Le plan Sciences Po lui-même.

BRAMSTOCKER Fait Divers 2

Le plan détaillé en A, B, C, D, a, b, c, d, e, f, g, h.

Sur Twitter https://twitter.com/francedemain

Valls a trouvé sa bête noire qui n’est ni un Coluche, ni un Le Luron. Je soutiens Dieudonné pour la Clémence. Frédéric Vidal

L’émancipation de la femme doit être une réalité. Ce n’est pas assez dans la Constitution mais le Droit l’impose. Bon 2014. FV

Sur Twitter https://twitter.com/BRAMSTOCKER

L’émancipation féminine est un bienfait à confirmer. Sexuelle, professionnelle, familiale, politique, elle est la Liberté et l’Egalité. Fred Kelly

En réponse à “Yves Saint Laurent”, un biopic saisissant du couturier
http://www.bfmtv.com/divertissement/yves-saint-laurent-un-biopic-saisissant-couturier-679714.html

YSL fut le grand admirateur de la femme française. Il faut lui dédier le programme Lindsay Lohan de respect civique. FK

Sur Facebook https://www.facebook.com/fredericvidal2012

http://www.bfmtv.com/divertissement/yves-saint-laurent-un-biopic-saisissant-couturier-679714.html Le Biopic qui m’inspire un programme que je nomme Lindsay Lohan pour que les mannequins soient aussi respectées que les actrices et si les deux ne le sont pas de faire en sorte d’identifier d’où vient cette répression contre les femmes emblématiques car YSL voulait une Mode sociale mais aussi libérale. Frédéric Vidal

Hells Angels France. Considérés comme criminels dans certains Etats-Unis, le mouvement basé sur la moto et la musique inspire BRAMSTOCKER: Legal Gang.

Hells Angels France. Considérés comme criminels dans certains Etats-Unis, le mouvement basé sur la moto et la musique inspire BRAMSTOCKER: Legal Gang.

1.Présentation

https://sites.google.com/site/2013bramstocker/home/story-board/presentation

1.1. Thèse.

Marc et Fred se présentent aux spectateurs pour expliquer leur groupe BRAMSTOCKER et sa résurrection.

(Ils sont élégants en costumes avec cravate et ressemblent à deux directeurs de société qui sont alliées.)

1.2. Anti-thèse.

La reformation du groupe en 2013 correspond au tournage d’un film semi-fictionnel retraçant sa légende urbaine de Gang.

(Les deux hommes se regardent et n’arrêtent pas de parler tout en apparaissant commandités par une puissance supérieure internationale.)

1.3. Synthèse.

Mais ce Gang est légal et il travaille avec la Police pour arrêter les corrompus et les drogués. Il est l’émanation du Punk.

(tels des candidats à une élection politique nationale, Marc et Fred sont souriants pour finir et s’expriment avec le sourire avant de laisser la place au film lui-même.)

1.4. Sur-thèse.

Le film qui va suivre est produit par notre société Post-Scriptum pour la télévision française ainsi que les Etats-Unis.

(ils se serrent la main et se séparent en se dirigeant chacun vers un côté opposé du plateau en saluant le public.)

2. L’atterrissage

https://sites.google.com/site/2013bramstocker/home/story-board/atterrissage

Le Motel du Parc. Photo de repérage, pour le tournage du film BRAMSTOCKER: Legal Gang, par Frédéric Vidal. © 2013, Post Scriptum.  - See more at: http://s317.photobucket.com/user/frenchcop/media/a64fef15-334b-4723-af81-dff308f2e02f_zps14021e9f.jpg.html#sthash.whM9YE4X.dpuf

Le Motel du Parc. Photo de repérage, pour le tournage du film BRAMSTOCKER: Legal Gang, par Frédéric Vidal. © 2013, Post Scriptum. – See more at: http://s317.photobucket.com/user/frenchcop/media/a64fef15-334b-4723-af81-dff308f2e02f_zps14021e9f.jpg.html#sthash.whM9YE4X.dpuf

http://twitpic.com/diqj8l

http://twitpic.com/diqiyi

http://twitpic.com/diqj4k

http://twitpic.com/diqjaf

http://twitpic.com/diqjed

2.1. L’arrivée au Motel.

Après une journée entière à moto, Marc et Fred arrivent avec leurs complices pour s’installer à Villeneuve-Loubet pendant 10 jours.

(Le duumvirat hérité d’Octave et de Marc-Antoine est un couple d’experts en projets culturels concentré et exalté par leur plan d’installation dans les Alpes-Maritimes.)

2.2. La rencontre avec Banjo Man.

Un homme seul jouant du Banjo leur indique qu’à Nice leur groupe est très critiqué pour sa politisation.
(ils lui ont adressé la parole pour lui demander la direction de la Mairie car ils sont pressés de lier amitié.)

2.3. Le dialogue.

Marc lui répond qu’il est socialiste et Fred qu’il s’intéresse à De Gaulle sans plus mais leur vrai message est social.

(Punks après 77, ils sont vêtus en Hells Angels autant qu’en Sex Pistols à moto et doivent tout au slogan No Future.)

2.4. La mise au point.

Pour se faire comprendre, ils indiquent qu’ils vont organiser un concert au profit de leur Communauté Culturelle.
(ils ressemblent à Sid Vicious dans leur façon d’être mais ne précisent pas de quel genre de concert il s’agit.)

3. L’histoire

https://sites.google.com/site/2013bramstocker/home/story-board/histoire

http://twitpic.com/diql69

3.1. L’entrée.

Vêtus de blousons de cuir noir et fumant une cigarette, Fred et Marc arrivent dans leur salle de presse.

(ils n’ont pas été dans ce local depuis 30 ans et la poussière est partout ainsi que des toiles d’araignées.)

3.2. L’inspection.

Au mur sont affichés des posters des principales Stars qu’ils écoutaient dans les années 70. Ils plaisantent à ce sujet.

(il y a Bowie, T Rex, Gary Glitter en compagnie de l’affiche officielle de BRAMSTOCKER indiquant leur passage au Galopin à Nice.)

3.3. La sélection.

Ils recherchent dans la pièce vétuste restée sans occupants pendant des décennies un télégramme publié par Rock’ n Folk.

(ils sont pressés et agités car il s’agit d’un texte codé qui révèle que la censure du groupe est une affaire d’Etat car les paroles de chansons s’en prenaient au Pouvoir Politique.)

3.4. La célébration.

Une fois l’article et d’autres retrouvés, Fred, Marc et leurs 3 collègues expriment leur satisfaction en buvant.

(Fred leur fait remarquer que le vin blanc monte à la tête quand on en boit trop. Il faut trouver un avocat pour faire valoir qu’ils méritent une réhabilitation.)

4. L’anniversaire

https://sites.google.com/site/2013bramstocker/home/story-board/anniversaire

Le Bar des Platanes. Photo de repérage, pour le tournage du film BRAMSTOCKER: Legal Gang, par Frédéric Vidal. © 2013, Post Scriptum. - See more at: http://s317.photobucket.com/user/frenchcop/media/379623c4-a13a-4f2a-ba7d-5505d333e49d_zps7df30654.jpg.html#sthash.whM9YE4X.dpuf

Le Bar des Platanes. Photo de repérage, pour le tournage du film BRAMSTOCKER: Legal Gang, par Frédéric Vidal. © 2013, Post Scriptum. – See more at: http://s317.photobucket.com/user/frenchcop/media/379623c4-a13a-4f2a-ba7d-5505d333e49d_zps7df30654.jpg.html#sthash.whM9YE4X.dpuf

http://twitpic.com/diqji8

http://twitpic.com/diqjq1

4.1. L’attente.

Dans une grande salle du restaurant, on attend Pierre pour fêter ses 30 ans. Tout BRAMSTOCKER est réuni.

(le patron propose un menu spécial avec 4 plats en expliquant qu’il est fier de recevoir une telle famille de rockers.)

4.2. La dérision.

Pierre surnommé Cigarette a prévu un grand discours pour rappeler que le groupe a toujours réussi sans les grands labels.

(il a son texte à la main et s’apprête à le lire avec solennité dans son style habituel mondain et décalé mais sa main tremble car il a peur de décevoir.)

4.3. La cohésion.

Marc lui répond qu’ils n’ont pas l’intention de laisser tomber leur projet de signer avec une multinationale multimédias.

(il le dit avec conviction représentant la tendance show biz au sein de l’équipe pour s’imposer sur toutes les radios qui passent de la musique.)

4.4. Le contrôle.

Alors que Paul et George découpent le gâteau en affichant leur mariage gay, Fred contrôle que tout le monde a un cadeau.

(c’est le cas. Des CDs, une chemise fantaisie, un livre et autres présents sont offerts par l’assistance qui comprend aussi quelques amis de la région).

5. La prière

https://sites.google.com/site/2013bramstocker/home/story-board/priere

5.1. La visite.

Superstitieux, les membres du Gang aiment à se réunir auprès des défunts dans un cimetière afin de méditer.

(c’est leur repère, culturel plus que social. Ils ne sont pas des voyous mais des historiens qui promènent sur terre avec un air de science fiction. Ils marchent en silence.)

5.2. Le bilan.

En 35 ans, depuis 77, plusieurs musiciens sont décédés, ils en parlent en priant le Seigneur que cela n’arrivera plus.

(La mort ne leur fait pas peur, elle les attire comme une fée qui les invite à parcourir les siècles de leur destinée.)

5.3. Le secret.

Fred et Marc se rapprochent d’un Ange de Pierre pour confier qu’ils ne vieilliront jamais. Ils ont 55 ans sans une ride.

(on dit qu’ils ont pactisé avec des extra-terrestres venus sur Terre pour soutenir le Groupe. Leur vie en a été changée et ils regardent le ciel.)

5.4. Le choix.

En quittant le cimetière, l’équipe rappelle sa décision de donner leurs vies à la musique à jamais au nom de Jésus Christ.

(ils ne croient pas en la fatalité et refusent de tuer quiconque préférant rappeler aux vivants le souvenir de leurs pères décédés auxquels ils s’identifient.)

6. Le passé

https://sites.google.com/site/2013bramstocker/home/story-board/passe

Le château de Villeneuve-Loubet village. Photo de repérage, pour le tournage du film BRAMSTOCKER: Legal Gang, par Frédéric Vidal. © 2013, Post Scriptum. - See more at: http://s317.photobucket.com/user/frenchcop/media/61d0ad6d-5242-4661-bd47-198d269226ee_zpsda076a8d.jpg.html?sort=3&o=3#sthash.oDAig1DP.dpuf

Le château de Villeneuve-Loubet village. Photo de repérage, pour le tournage du film BRAMSTOCKER: Legal Gang, par Frédéric Vidal. © 2013, Post Scriptum. – See more at: http://s317.photobucket.com/user/frenchcop/media/61d0ad6d-5242-4661-bd47-198d269226ee_zpsda076a8d.jpg.html?sort=3&o=3#sthash.oDAig1DP.dpuf

http://twitpic.com/diqiyi

http://twitpic.com/diqj4k

6.1. La vérité.

Sur le site du château de Villeneuve-Loubet, Marc et Fred doivent faire le point sur leur hold-up resté caché.

(ils ne s’aiment pas et détestent se le dire. Leur but est de contraindre les autres à respecter leur organisation BRAMSTOCKER malgré ses échecs. Ils contemplent le monument historique.)

6.2. L’argent.

Ils sont revenus dans la région pour retrouver leur butin en lingots d’or et se le partager sans certitude sur la cache.

(à l’époque du braquage auquel seul Marc a participé avec les membres d’origine du groupe et d’autres, Fred avait empêchait que le magot soit dilapidé. Il lui rappelle.)

6.3. L’incident.

Une dispute éclate au sujet de l’affectation des fonds au groupe ou à chacun en particulier. Les deux hommes se battent.

(Fred a un couteau et en menace son compère qui n’a pas peur de lui tenir tête en le visant de ses poings. Il y a des témoins et le couteau tombe.)

6.4. L’accord.

Ils finissent par se calmer et décident d’attendre avant de récupérer le magot afin de négocier avec les Pouvoirs Publics.

(Fred pense qu’il y a prescription et comme ils travaillent pour la Police dans le Gard pendant 30 ans en luttant contre la délinquance, ils peuvent s’entendre pour disposer des fonds.)

7. La fille

https://sites.google.com/site/2013bramstocker/home/story-board/fille

Une fontaine de Villeneuve-Loubet village. Photo de repérage, pour le tournage du film BRAMSTOCKER: Legal Gang, par Frédéric Vidal. © 2013, Post Scriptum. - See more at: http://s317.photobucket.com/user/frenchcop/media/fe64f6b8-a552-401a-af44-1be4ff65fe10_zps36cec9cd.jpg.html#sthash.whM9YE4X.dpuf

Une fontaine de Villeneuve-Loubet village. Photo de repérage, pour le tournage du film BRAMSTOCKER: Legal Gang, par Frédéric Vidal. © 2013, Post Scriptum. – See more at: http://s317.photobucket.com/user/frenchcop/media/fe64f6b8-a552-401a-af44-1be4ff65fe10_zps36cec9cd.jpg.html#sthash.whM9YE4X.dpuf

La fontaine de Villeneuve-Loubet village qui sert de référence au film sur BRAMSTOCKER.

La fontaine de Villeneuve-Loubet village qui sert de référence au film sur BRAMSTOCKER.

http://twitpic.com/diqju3

http://twitpic.com/diqk21

http://twitpic.com/diqkr5

http://twitpic.com/diqklz

http://twitpic.com/diqkj9

http://twitpic.com/diqkei

7.1. Evocation.

En redescendant, ils s’arrêtent devant une fontaine et sympathisent avec un groupe de villageois en évoquant l’histoire du village.

(les habitants de Villeneuve-Loubet sont des gens sympas avec un aspect provençal qui leur va à ravir et ils sont très à venant.)

7.2. Réunion.

Pierre leur parle du Groupe BRAMSTOCKER et de son choix de former une communauté proche de la nature et destinée au Punk Rock.

(il attendait Marc et Fred au bas des marches du château et n’est pas au courant de leur altercation. Il remarque une jeune femme blonde d’une vingtaine d’années un peu agitée.)

7.3. Association.

La fille du Maire est intéressée d’abord par Marc qui lui propose de lui apprendre la guitare avec sa Stratocaster. Fred la regarde et elle sourit.

(il lui laisse son numéro de portable et a confiance en elle qu’elle reparlera car elle lui fait un clin d’œil).

7.4. Séparation.

Ils retournent à l’hôtel avec une idée plus claire sur leur plan de renforcer l’image du groupe grâce à la communication.

(il faut organiser des rencontres avec les jeunes et les moins jeunes pour dialoguer dit Marc à Pierre, autour d’un journal qui s’appellera EVIDENCE conclut Fred.)

8. La méditation

https://sites.google.com/site/2013bramstocker/home/story-board/meditation

Une colline de Villeneuve-Loubet village. Photo de repérage, pour le tournage du film BRAMSTOCKER: Legal Gang, par Frédéric Vidal. © 2013, Post Scriptum. - See more at: http://s317.photobucket.com/user/frenchcop/media/e3d682b2-76e5-4c0b-82e3-27fbc410d1fb_zpsa49b6537.jpg.html#sthash.whM9YE4X.dpuf

Une colline de Villeneuve-Loubet village. Photo de repérage, pour le tournage du film BRAMSTOCKER: Legal Gang, par Frédéric Vidal. © 2013, Post Scriptum. – See more at: http://s317.photobucket.com/user/frenchcop/media/e3d682b2-76e5-4c0b-82e3-27fbc410d1fb_zpsa49b6537.jpg.html#sthash.whM9YE4X.dpuf

http://twitpic.com/diqjme

8.1. Le feu.

Dans la forêt, sur la colline, le groupe s’est réuni autour d’un feu de bois pour apprécier d’être réuni.
(les flammes représentent l’enfer que BRAMSTOCKER a évité en s’organisant en loi de 1901 pour renoncer aux disques commerciaux en 1980. Ils se tiennent par la main.)

8.2. L’attente.

Les membres de BRAMSTOCKER ont invité Yannick, un noir de Marseille pour faire le point sur le Rap et l’anti-violence.

(ils parlent avec ferveur de leur amitié entre la musique soul et le rock car Chuck Berry a inventé les Rolling Stones et BRAMSTOCKER a créé le phénomène de tribu en France, inspiré du reggae.)

8.3. Le conseil.

Yannick dit à Pierre d’inviter les meilleurs groupes de rock de la région pour un festival à Nice avec BRAMSTOCKER.

(la brillante idée est applaudie par Marc et Fred qui rêvent d’un grand rassemblement pour assouvir leur ambition commune mais concurrente. Ils détestent l’anonymat).

8.4. La reconnaissance.

La confirmation de l’échec du groupe à cause du premier line-up et de la mort du bassiste d’origine fait pleurer.

(ils recherchent le chanteur de départ, témoin de l’assassinat dont ils soupçonnent le batteur. C’était après le casse et Fred s’ne souvient.)

9. L’entraînement

https://sites.google.com/site/2013bramstocker/home/story-board/entrainement

La rivière du Loup. Photo de repérage, pour le tournage du film BRAMSTOCKER: Legal Gang, par Frédéric Vidal. © 2013, Post Scriptum. - See more at: http://s317.photobucket.com/user/frenchcop/media/3d75d724-8bbc-435e-a791-60766908ef0b_zps0a63e618.jpg.html#sthash.whM9YE4X.dpuf

La rivière du Loup. Photo de repérage, pour le tournage du film BRAMSTOCKER: Legal Gang, par Frédéric Vidal. © 2013, Post Scriptum. – See more at: http://s317.photobucket.com/user/frenchcop/media/3d75d724-8bbc-435e-a791-60766908ef0b_zps0a63e618.jpg.html#sthash.whM9YE4X.dpuf

http://twitpic.com/diqlf4

http://twitpic.com/diql0v

http://twitpic.com/diqkxp

9.1. Installation.

Arrivé au bord du Loup, Marc sort 2 revolvers et en offre un à Fred pour une séance de tir à vue.

(c’est le lendemain, ils dirigent le groupe depuis l’arrivée dans le Gard. Marc avait le même âge que Fred. Ils manient les armes comme un art martial avec calme et sérénité.)

9.2. Contemplation.

La rivière coule paisiblement alors que l’avenir du Gang dépend du duo de leaders qui visent une boîte de conserve.

(ils sont à nouveau unis par les liens de leur crime : exister dans un pays qui dit non au Rock depuis les années 60, sauf exception qu’ils espèrent obtenir du Maire de Nice disent-ils en s’exerçant.)

9.3. Concertation.

Ils remarquent que leurs armes rappellent le logo du film French Cop que BRAMSTOCKER affiche en couverture de ses flyers de promotion.

(c’est un film de la société TIMEFRAMES que Fred a préparé pour les Etats-Unis afin de se lancer dans le cinéma sans succès. Depuis il se prend pour un acteur quand il tire et Marc Rigole.)

9.4. Démonstration.

Trois balles de revolver chacun après, il est question d’étendre le réseau d’échanges culturels de Gênes à Marseille.

(il y avait 2 gangs au départ, les BRAMSTOCKER et les DENTIST et ces derniers ont fusionné après avoir soutenu l’accession du 1er au statut de légende urbaine. Fred a nommé Marc son héritier, il lui confirme.)

10. Le showcase

https://sites.google.com/site/2013bramstocker/home/story-board/showcase

10.1 Présentation

Dans les locaux de la société de production de concerts, les 4 musiciens de BRAMSTOCKER plaisantent.

(Pas encore de contrat avec Universal, mais beaucoup d’estime et de frime, surtout pour des Punks spécialisés dans le Heavy Metal. Cigarette est très impressionné par l’environnement corporate.)

10.2. Discussion

Après avoir joué au Tremplin du Golf Drouot en 1977, BRAMSTOCKER est resté un groupe historique pour les impresarios.

(ils ne sont plus les mêmes. Ils avaient mal tournés après leur échec relatif pour un disque commercial. Mis au vert par leur camp, ils sont des revenants sympas qui assument avec un look de stars en conférence de presse face aux deux hommes d’affaire.)

10.3. Lecture

Le contrat de 500 pages comporte une clause d’exclusivité. Le Gang doit démontrer qu’il est un super-groupe et le lire.

(il faut parapher les pages les plus importantes et les papiers se répartissent de l’un à l’autre sans qu’aucun ne s’énerve. La clause d’exclusivité déplait à Paul.)

10.4. Signature

Les 4 signatures sont apposées sur la page prévue à cet effet et Pierre, le manager, les exhorte de se sentir heureux.

(c’est difficile, il faut encore jouer les nouveaux morceaux en salle de répétition en hommage aux Pussy Riots dit Marc et Fred rappelle qu’il a reçu un email étonnant au sujet de 13 albums qu’ils auraient déjà enregistrés. Mauvais gag ou réalité alternative d’un groupe BRAMSTOCKER qui aurait réussi dès 1977, sur une Terre Parallèle ?)

Fin.

Lisez le numéro spécial BRAMSTOCKER de la revue EVIDENCE :

http://twitpic.com/dfolz1

http://twitpic.com/dfom6p

%d bloggers like this: